Fumeur et séropositif: risque accru de cancer du poumon

Les fumeurs infectés par le VIH – le virus responsable du sida – qui suivent une thérapie antirétrovirale ont en moyenne dix fois plus de risque de décéder d’un cancer du poumon que de leur infection. C’est le constat d’une étude publiée dans le Journal of the American Medical Association (JAMA), Internal Medicine.

“Fumer et être séropositif est une combinaison particulièrement néfaste quand il s’agit du cancer pulmonaire”, explique Krishna Reddy, du Massachusetts General Hospital, qui a dirigé cette étude.

“Les taux de tabagisme sont extraordinairement élevés parmi les personnes infectées par le VIH, le virus de l’immunodéficience humaine, qui accroît le risque de cancer du poumon”, précise-t-il. Plus de 40% des personnes infectées par le VIH aux Etats-Unis sont des fumeurs, comparativement à 15% dans l’ensemble de la population adulte américaine.

L’étude suggère que 10% de toutes les personnes recevant des antirétroviraux, qu’elles fument ou non, soit près de 60’000 individus, mourront d’un cancer du poumon.

“Ce type de cancer est désormais l’une des principales causes de mortalité parmi les séropositifs alors que presque tous ces décès pourraient être évités”, souligne Rochelle Walensky, responsable du service des maladies infectieuses au Massachusetts General Hospital, une des co-auteures de cette étude.

Près d’un quart

Ces chercheurs ont utilisé un modèle de simulation pour déterminer le risque de développer un cancer du poumon pour des séropositifs, selon qu’ils fumaient, étaient d’anciens fumeurs ou n’avaient jamais touché une cigarette. Ils ont également pris en compte la régularité de leur traitement antirétroviral.

Le modèle inclut aussi comme paramètre les risques posés par d’autres maladies comme les pathologies cardio- vasculaires qui augmentent avec le tabagisme.

Résultats: près de 25% des séropositifs prenant régulièrement leurs antirétroviraux mais continuant à fumer décéderont d’un cancer du poumon. Parmi ceux qui arrêtent la cigarette avant 40 ans, seulement 6% en mourront.

Les auteurs ont également estimé que les personnes infectées par le VIH qui fument et prennent leurs antirétroviraux ont de six à treize fois plus de risque de décéder d’un cancer pulmonaire que du sida, selon le nombre de cigarettes fumées et leur sexe, les hommes étant plus menacés. Chez les gros fumeurs ce risque approche les 30%.

(source: ATS)

Manipulés pour fumer

1 Juin 2020 Ce dimanche 31 mai aura lieu la journée mondiale sans tabac. A cette occasion, les organismes de prévention dénoncent lʹinfluence... En lire plus

Lutte contre le tabagisme: la Suisse mauvaise élève...

La Suisse doit agir contre le tabagisme, alertent les milieux de la prévention à l’occasion de la Journée mondiale sans... En lire plus

La lutte anti-tabac insuffisante en Suisse: interview de...

30 Mai 2020 Interview de Jocelyne Haller, députée d'Ensemble à gauche et membre de la commission de la santé du Parlement genevois. voir... En lire plus

Voir toutes les actualités

Jeux vidéos et jeux d’argent, une frontière ténue

26 Nov 2018 Dans sa dernière publication, l'association fribourgeoise de prévention REPER s'est penchée sur les liens unissant l'univers vidéoludique à celui des... En lire plus

Cigarette électronique: analyse

3 Jan 2017 Position de la Commission fédérale pour la prévention du tabagisme (actualisation de septembre 2016) lire l'article En lire plus

La BPOC et les nouveaux médicaments inhalés

5 Déc 2016 Dès le début de son workshop sur la BPOC et les nouveaux médicaments inhalés, le Prof. Dr méd. Jörg Leuppi, médecin-chef... En lire plus

Voir toutes les revues de presse
  • Lorsque jouer n'est plus un jeu, un seul numéro gagnant: 0800 801 381
  • Bourré de talent, pas d'alcool
  • 90% des fumeurs et fumeuses sont devenus accros avant leur 20 ans
  • La publicité pour le tabac séduit les jeunes et les entraîne dans la dépendance à la nicotine
Carrefour addictionS
45 rue Agasse
1208 Genève
+41 22 329 11 69
info@carrefouraddictions.ch

Abonnement newsletter

Vous pouvez vous désabonner à tout moment en cliquant sur le lien dans le bas de page de nos e-mails. Pour obtenir plus d'informations sur nos pratiques de confidentialité, rendez-vous sur notre site Web.

Nous utilisons MailChimp comme plateforme marketing. En cliquant ci-dessous pour vous abonner, vous reconnaissez que vos informations seront transférées et traitées par MailChimp. Pour en savoir plus sur les pratiques de confidentialité de MailChimp, rendez-vous ici.