Les étapes et les pièges du jeu excessif sur écran

Le fait de passer beaucoup de temps sur Internet n’est pas nécessairement un problème. Un problème peut apparaître à partir du moment où:

1. Le temps passé sur Internet n’est plus un choix délibéré
2. Les heures de connexion et le temps passé devant l’écran deviennent ingérables
3. Le plaisir se transforme en contrainte
4. La passion devient dévorante, les pensées deviennent obsessionnelles
5. Les autres activités en pâtissent
6. L’entourage subit des conséquences négatives
7. Les incidences sur l’équilibre physique et psychologiques deviennent désagréables
8. L’écran devient un moyen de fuir, de se réfugier, de s’isoler et d’éviter de faire face à certaines responsabilités

Bien que peu d’études soient actuellement validées sur la question, certains chercheurs ont pu observer qu’une séquence de jeux vidéo libère de la dopamine dans le cerveau. La dopamine est une hormone produite par un neurotransmetteur qui est associé, entre autre, aux sensations de plaisir.

Une activité très intense comme le jeu vidéo ou l’utilisation excessive de l’écran induit la production d’hormones telles que la dopamine ou l’adrénaline. Ces hormones produites en excès lors d’une activité intense stimulent les récepteurs chargés de les  » digérer « , de les transformer.

Mythes et faits

Les adultes ne connaissent rien à ce qui intéresse les jeunes sur l’ordinateur!

Une grande majorité de personnes utilisent aujourd’hui l’ordinateur et les jeux ne sont pas réservés aux enfants: beaucoup d’adultes jouent aussi! Les parents qui ne connaissent pas les ordinateurs et s’y intéressent peu, peuvent se renseigner pour mieux connaître l’utilisation qu’en font leurs enfants.

Les jeux vidéo sont un divertissement, rien de plus!

Oui, les jeux vidéo sont un divertissement très attrayant. Ils sont conçus pour « captiver » l’attention du joueur. Donc attention: On peut devenir « accro » aux jeux sur écran. Quand le fait de jouer est indispensable, que la personne se sent mal et devient agressive quand elle ne peut pas jouer, il se peut alors qu’elle ait perdu sa capacité de choisir quand elle veut arrêter, et là, le jeu est devenu un problème! De plus certains jeux ne sont pas à mettre entre toutes les mains.

« J’arrête quand je veux! »

Les activités sur l’écran, dont jouer, peuvent devenir pour certains jeunes, à un moment particulier de leur vie, une fuite de la réalité, une compensation ou une soupape pour se sentir mieux. Dans ce cas, ce n’est pas si facile d’arrêter quand on veut…

rnvp illu 1

La Coalition pour la protection des joueurs ne...

29 Mar 2018 COMMUNIQUÉ DE PRESSE La Coalition pour la protection des joueurs réunit les principaux acteurs qui s’occupent de jeu excessif en... En lire plus

Regards invités à la fondation images et société...

19 Mar 2018 Le psychologue de notre association Rien Ne Va Plus, Niels Weber, s'exprime sur l'utilité du "décod'image" des stéréotypes comme moyen supplémentaire pour aborder... En lire plus

Pour des environnements favorables à la santé

15 Mar 2018 Les environnements de vie ont une grande influence sur la santé de la population. En collaborant avec les différents partenaires... En lire plus

Voir toutes les actualités

Etude Cybersex – Participation

Chers visiteurs du site Carrefour addictionS, nous vous faisons suivre le message suivant qui vous invite à participer à une... En lire plus

Journées de sensibilisation aux jeux excessifs

03/05/2018 -  Les jeux de hasard et d'argent : 3 mai 2018 Les jeux vidéo : 17 mai 2018 Objectifs de la... En lire plus

4e symposium international multidisciplinaire « Jeu excessif :...

27/06/2018 -  Le présent symposium fait suite aux journées intitulées “De la législation à l’action” et “Prévenir le jeu excessif dans une... En lire plus

Voir tous les événements

CONTRAT SOCIAL SANTÉ / la santé humaine est...

17 Nov 2016 «Prévention avant prestation» Dirigés par leur éthique et leur déontologie, les médecins placent la prévention avant les prestations. Depuis Hippocrate,... En lire plus

« Les jeux d’argent un fléau ignoré des parents...

31 Mar 2016 Lire l'article: Les jeux d’argent, un fléau ignoré des parents d’ados » Association des Médecins du canton de Genève En lire plus

«Il faut contrôler l’accès au Tactilo par un...

8 Mar 2016 Les professionnels de la prévention ont fait part de leur colère à la présentation du projet de loi sur les jeux... En lire plus

Voir toutes les revues de presse
  • Lorsque jouer n'est plus un jeu, un seul numéro gagnant: 0800 801 381
CIPRET
45 rue Agasse
1208 Genève
+41 22 329 11 69
info@cipret.ch

Abonnement newsletter

Association
Suivez-nous sur

- CONCOURS MonAdo - Profitez du soleil sur le lac avec vos proches. A GAGNER: Bon d'une valeur de CHF...

23/04/2018 | facebook.com/CipretGeneve