Les cigarettiers américains contraints à faire de la publicité anti-tabac

Plusieurs cigarettiers américains ont commencé dimanche à diffuser des publicités mettant en garde contre les dangers du tabac. Ils se conforment à une décision de justice qui remonte à 11 ans.

« Fumer tue en moyenne 1200 Américains par jour et le tabagisme fait plus de morts annuellement que les meurtres, le sida, les suicides, la drogue, les accidents de la route et l’alcool réunis », peut-on notamment lire dans les spots que de grandes compagnies Philip Morris USA, Altria, R.J Reynolds Tobacco et Lorillard ont été contraintes à acheter dans la presse et sur les grands réseaux télévisés américains depuis le 26 novembre.

Cette « punition » répond à une plainte déposée en 1999 contre les cigarettiers. En 2006, une cour fédérale avait conclu que les cigarettiers « font du profit en vendant un produit hautement addictif », et qu’ils se sont entendus pour délibérément tromper le public sur les risques du tabagisme pour la santé. Elle avait alors ordonné que les groupes diffusent des spots « corrigeant leurs mensonges », et ce sur une période de douze mois.

Mais pourquoi la diffusion de ces « corrections » à leurs déclarations intervient-elle plus de dix ans après le jugement? Parce que les cigarettiers ont fait plusieurs fois appel, cherchant à modifier de nombreux détails dans la formulation du texte qu’ils allaient devoir diffuser.

« Communiquer ouvertement »

« Nous restons engagés à aligner nos pratiques commerciales avec les attentes de la société envers une entreprise responsable. Ceci inclut de communiquer ouvertement sur les effets sur la santé de nos produits, de continuer à soutenir les efforts de sevrage, d’aider à réduire l’usage du tabac chez les mineurs et de développer des produits à risque réduit », a réagi le groupe Altria, qui détient Philip Morris, après la diffusion des premiers spots.

Pourtant, ces spots très sobres, en noir et blanc et récités par une voix robotique, ne convainquent pas les professionnels de la santé. « C’est un peu conçu pour ne pas faire passer le message, car aucune image n’y est associée », a par exemple expliqué à NPR Kenneth Warner, professeur émérite en santé publique à l’Université du Michigan.

Cette campagne forcée coûte environs 30 millions de dollars à l’industrie du tabac, qui dépense chaque année envrion huit milliards pour ses activités marketing uniquement.

jvia

écouter l’émission

Goût amer pour des bières distribuées gratuitement

16 Avr 2018 La promotion d’un brasseur, dans un centre commercial, fâche. Clients et milieu de la prévention y voient une incitation à... En lire plus

Le snus, tabac à sucer qui séduit et...

5 Avr 2018 Encore inconnu il y a vingt ans, le snus conquiert du terrain auprès des jeunes suisses. D’apparence moins néfaste que... En lire plus

Détenir un peu de cannabis n’est plus illégal

La détention de moins de 10 grammes n'est plus punissable. Seule la consommation en flagrant délit sera passible d’une amende... En lire plus

Voir toutes les actualités

Etude Cybersex – Participation

Chers visiteurs du site Carrefour addictionS, nous vous faisons suivre le message suivant qui vous invite à participer à une... En lire plus

Journées de sensibilisation aux jeux excessifs

03/05/2018 -  Les jeux de hasard et d'argent : 3 mai 2018 Les jeux vidéo : 17 mai 2018 Objectifs de la... En lire plus

4e symposium international multidisciplinaire « Jeu excessif :...

27/06/2018 -  Le présent symposium fait suite aux journées intitulées “De la législation à l’action” et “Prévenir le jeu excessif dans une... En lire plus

Voir tous les événements

La BPOC et les nouveaux médicaments inhalés

5 Déc 2016 Dès le début de son workshop sur la BPOC et les nouveaux médicaments inhalés, le Prof. Dr méd. Jörg Leuppi, médecin-chef... En lire plus

CONTRAT SOCIAL SANTÉ / la santé humaine est...

17 Nov 2016 «Prévention avant prestation» Dirigés par leur éthique et leur déontologie, les médecins placent la prévention avant les prestations. Depuis Hippocrate,... En lire plus

De la Régie fédérale des alcools à l’Administration...

Une page se tourne avec la modification du 30 septembre 2016. Reste à voir si la mission pourra être remplie... En lire plus

Voir toutes les revues de presse
  • Lorsque jouer n'est plus un jeu, un seul numéro gagnant: 0800 801 381
  • Bourré de talent, pas d'alcool
  • 90% des fumeurs et fumeuses sont devenus accros avant leur 20 ans
  • La publicité pour le tabac séduit les jeunes et les entraîne dans la dépendance à la nicotine
CIPRET
45 rue Agasse
1208 Genève
+41 22 329 11 69
info@cipret.ch

Abonnement newsletter

Association
Suivez-nous sur

Les bénéfices de l’arrêt du tabac surviennent très rapidement après avoir écrasé la dernière cigarette, quelle que soit la quantité...

17/04/2018 | facebook.com/CipretGeneve