Feu vert de l’Assemblée à la hausse des prix du tabac

L’Assemblée a voté jeudi soir la hausse du prix du tabac prévue dans le budget de la Sécurité sociale, jusqu’à 10 euros le paquet de cigarettes d’ici à fin 2020, le gouvernement appelant à ne pas opposer « stérilement » buralistes et santé publique. L’article, voté à main levée par les députés, prévoit une hausse de la fiscalité en cinq étapes. Répercutée par les fabricants, elle fera augmenter le paquet d’un euro en mars 2018, puis de 50 centimes en avril et novembre 2019, de 50 centimes en avril 2020 et de 40 centimes en novembre 2020. La ministre de la Santé Agnès Buzyn a défendu cette mesure comme un « enjeu majeur », mettant en avant un « lien absolu entre l’augmentation du prix et la réduction du tabagisme ». Pendant les quinquennats Sarkozy et Hollande sans « mesures très courageuses sur les prix du tabac », il n’y a pas eu de réduction de la consommation « alors que les autres pays européens réussissaient à réduire leur tabagisme », a-t-elle ajouté. Aux élus de droite principalement, montés au créneau pour défendre les buralistes, elle a rétorqué qu’il fallait « arrêter d’opposer stérilement les buralistes avec les objectifs de santé publique », assurant que le gouvernement défendait un choix du « en même temps ». « L’idée n’est pas de les stigmatiser », a-t-elle insisté, soulignant notamment que le gouvernement avait « promis une lutte acharnée contre la fraude », prévu « un filet de sécurité contre la baisse du chiffre d’affaire », ou encore travaillait avec la Commission européenne sur une harmonisation des prix. « Dix personnes sont mortes statistiquement depuis que nous avons commencé à parler », a ensuite lancé le rapporteur Olivier Véran (LREM) aux députés, ajoutant que « cette ambivalence » entre la santé et les buralistes « nous bouffe » et invoquant une « urgence sanitaire ». Plusieurs élus LR ont de leur côté mis en avant la « souffrance des buralistes ». Jean-Luc Reitzer a salué une disposition « louable » mais estimé qu’elle oublie ces « acteurs importants pour le monde rural », qui « vont de nouveau connaître des mois, voire des années très difficiles ». « Vous êtes en train de tuer une profession, surtout en milieu rural », a renchéri Patrick Hetzel, pour qui la hausse des prix n’aura « aucun effet positif » sur la consommation en raison de la contrebande et des achats transfrontaliers. Pour les Insoumis, Caroline Fiat a jugé de son côté l’article « insuffisant », estimant notamment que la décision « pose problème car ce sont les plus pauvres qui vont être impactés ». Les élus Nouvelle Gauche ont eux salué « une sage décision ». La fiscalité sur les produits de tabac vendus en Corse sera également relevée à un niveau plus soutenu afin d’amorcer la convergence des prix avec le continent, un processus de convergence totale devant être mis en place à partir de 2021. Le tabac est, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la première cause évitable de mortalité dans le monde. Il est responsable en France de 78.000 morts par an. C’est autant que l’alcool, les accidents de la route, les suicides, les homicides et les drogues illicites réunis, selon le Comité national contre le tabagisme (CNCT).

voir l’article

Référendum contre la loi sur les jeux d’argent

13 Nov 2017 La nouvelle loi veut notamment interdire l'accès aux sites de jeux d'argent étrangers à partir de la Suisse. «A travers... En lire plus

Londres veut réguler les machines à sous

7 Nov 2017 Le gouvernement britannique envisage de réduire le montant maximal des mises. On estime que deux millions de Britanniques présentent des... En lire plus

Une entreprise japonaise offre 6 jours de congés...

Au pays du travail acharné, il semble que prendre une pause cigarette ne soit pas très bien vu. Ainsi, le... En lire plus

Voir toutes les actualités

JOURNEE DE SENSIBILISATION à la pratique excessive des...

30/11/2017 -  Matinée animée par l’association Rien Ne Va Plus  9h Accueil 9h15 Pratiques d’aujourd’hui : panorama et risques 10h30 Pause 10h45... En lire plus

JOURNEE DE SENSIBILISATION à la pratique excessive des...

23/11/2017 -  Matinée animée par l’association Rien Ne Va Plus  9h00  Accueil 9h15    Faites vos jeux rien ne va plus !... En lire plus

ALCOOLS, DROGUES A L’ADOLESCENCE : QUE FAIRE ?

10/10/2017 -  19h00 à 21h00 Collège Sismondi - Aula Chemin Eugène-Rigot 3 – 1202 Genève Tram 15 arrêt : Sismondi – Bus... En lire plus

Voir tous les événements

Cigarette électronique: analyse

3 Jan 2017 Position de la Commission fédérale pour la prévention du tabagisme (actualisation de septembre 2016) lire l'article En lire plus

La BPOC et les nouveaux médicaments inhalés

5 Déc 2016 Dès le début de son workshop sur la BPOC et les nouveaux médicaments inhalés, le Prof. Dr méd. Jörg Leuppi, médecin-chef... En lire plus

CONTRAT SOCIAL SANTÉ / la santé humaine est...

17 Nov 2016 «Prévention avant prestation» Dirigés par leur éthique et leur déontologie, les médecins placent la prévention avant les prestations. Depuis Hippocrate,... En lire plus

Voir toutes les revues de presse
  • Lorsque jouer n'est plus un jeu, un seul numéro gagnant: 0800 801 381
  • Bourré de talent, pas d'alcool
  • 90% des fumeurs et fumeuses sont devenus accros avant leur 20 ans
  • La publicité pour le tabac séduit les jeunes et les entraîne dans la dépendance à la nicotine
CIPRET
45 rue Agasse
1208 Genève
+41 22 329 11 69
info@cipret.ch

Abonnement newsletter

Association
Suivez-nous sur

VOUS AIMERIEZ ARRETER DE FUMER?! 🚬🚫 MAIS VOUS AVEZ PEUR DE PRENDRE DU POIDS...😱 Le CIPRET, en collaboration avec l’ADIGE...

14/11/2017 | facebook.com/CipretGeneve