Une enquête menée par Dialogai avec l’UNIGE s’est attardée sur la consommation de psychotropes par les homosexuels.

Capture d’écran 2016-06-13 à 13.33.34C’est le sujet chaud du moment. Celui qui fait vendre. Celui qui revient sur le devant de la scène toutes les décennies :les homos, le sexe et leur consommation de drogue. Car les clichés ont la vie dure. Si l’on force le trait des idées reçues sur les gays : ces derniers font plus la fête, ont plus de relations sexuelles et se droguent plus. Une enquête menée par Dialogai et des étudiants en médecine de l’UNIGE a tenté de tirer tout ça au clair. A l’heure où le chemsexdéfraie la chronique dans les grandes villes européennes (lire en page 10), il était sans doute nécessaire de remettre l’église au milieu de notre village helvétique. Si de nombreuses études existent quant à l’usage de telles substances par les hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes (HSH) dans les métropoles du continent, il n’en reste pas moins que de telles données manquent cruellement dans nos régions. Rentrons tout de suite dans le vif du sujet. L’enquête s’est tenue dans le cadre des consultations à Checkpoint Genève avec un nombre de 107 répondants dont l’âge médian est de 37 ans. Dans ce cadre, le profil type du sondé est celui d’un homme bien portant ayant plutôt un niveau d’étude au moins universitaire. Près de 85 % d’entre eux estiment en outre ne pas avoir de problèmes financiers. Autant dire que la représentativité de la communauté gay dans son ensemble n’est que très limitée dans cette étude. Toutefois, de cette situation prototypique, on peut aisément envisager l’ampleur du phénomène.

lire l’article

Le Conseil national refuse de restreindre la publicité...

7 Déc 2017 Après le Conseil des Etats en juin, le National a rejeté jeudi, par 101 voix contre 75, les propositions du... En lire plus

Le sort de la publicité pour le tabac...

La Chambre du peuple se penche ce jeudi sur le projet de loi d'Alain Berset. Il pourrait partir en fumée... En lire plus

Tabac: les Suisses pour une interdiction de la...

Selon une nouvelle étude, la population est également favorable à l'augmentation du prix des cigarettes.     lire la suite En lire plus

Voir toutes les actualités

JOURNEE DE SENSIBILISATION à la pratique excessive des...

30/11/2017 -  Matinée animée par l’association Rien Ne Va Plus  9h Accueil 9h15 Pratiques d’aujourd’hui : panorama et risques 10h30 Pause 10h45... En lire plus

JOURNEE DE SENSIBILISATION à la pratique excessive des...

23/11/2017 -  Matinée animée par l’association Rien Ne Va Plus  9h00  Accueil 9h15    Faites vos jeux rien ne va plus !... En lire plus

ALCOOLS, DROGUES A L’ADOLESCENCE : QUE FAIRE ?

10/10/2017 -  19h00 à 21h00 Collège Sismondi - Aula Chemin Eugène-Rigot 3 – 1202 Genève Tram 15 arrêt : Sismondi – Bus... En lire plus

Voir tous les événements

Cigarette électronique: analyse

3 Jan 2017 Position de la Commission fédérale pour la prévention du tabagisme (actualisation de septembre 2016) lire l'article En lire plus

La BPOC et les nouveaux médicaments inhalés

5 Déc 2016 Dès le début de son workshop sur la BPOC et les nouveaux médicaments inhalés, le Prof. Dr méd. Jörg Leuppi, médecin-chef... En lire plus

CONTRAT SOCIAL SANTÉ / la santé humaine est...

17 Nov 2016 «Prévention avant prestation» Dirigés par leur éthique et leur déontologie, les médecins placent la prévention avant les prestations. Depuis Hippocrate,... En lire plus

Voir toutes les revues de presse
  • Lorsque jouer n'est plus un jeu, un seul numéro gagnant: 0800 801 381
  • Bourré de talent, pas d'alcool
  • 90% des fumeurs et fumeuses sont devenus accros avant leur 20 ans
  • La publicité pour le tabac séduit les jeunes et les entraîne dans la dépendance à la nicotine
CIPRET
45 rue Agasse
1208 Genève
+41 22 329 11 69
info@cipret.ch

Abonnement newsletter

Association
Suivez-nous sur

"Après l'échec de la précédente révision, le Conseil fédéral fait des concessions à l'industrie du tabac"

09/12/2017 | facebook.com/CipretGeneve